UN PROJET :

DE MULTIPLES USAGES

Et on l'affichera

par là !

LE DÉPARTEMENT EN TRAIN

ET EN CAR, EN VÉLO, EN COVOITURAGE

Nous proposons aujourd'hui la mise en place de trains pour circuler entre Veynes et Briançon et permettre aux haut-alpins d'effectuer les trajets du quotidien tel que le domicile / travail. Un réseau routier, qui en plus d'être polluant, sature aux heures de pointe doit faire réagir les élus.

La réouverture d'un certain nombre d'arrêts et la mise en place de trains entre Veynes et Gap et entre Gap et Briançon permettrait de se déplacer dans le département avec des horaires enfin cohérents et choisis. Les arrêts de La Roche-des-Arnauds, La Freissinouse, La Batie-Neuve et Savines-le-lac se verraient accessibles aux voyageurs et pourraient devenir de vrais lieux de vie dans les villages. Cela vient répondre à un besoin des nombreux salariés qui travaillent à Gap et le long de la ligne mais pas seulement : collégiens, lycéens, étudiants, piétons, tout le monde s'y retrouve !

Profitons de l'année 2021, qui verra le nombre de trains baisser en raison des travaux prévus sur la ligne, pour réaliser localement les aménagements nécessaires à ces réhabilitations. C'est aussi l'occasion de participer pleinement à la relance de l'économie haut-alpine en faisant travailler les entreprises locales qui en ont bien besoin ! Par exemple la rehausse des quais nécessaires à l’accès aux trains pourrait être réalisée avec des matériaux verts et locaux tel que le bois.

Bien sûr, sans d'autres modes de transport permettant de créer un vrai maillage sur le territoire, le train ne suffirait pas ! C'est pourquoi il faut compléter avec les cars, les vélos mais aussi le covoiturage ! On vous explique tout dans la rubrique "Prendre en compte la planète" (parce qu’après tout, on en a qu'une).

Les haut-alpins

adorent l'idée !

MAINTENIR LE

TRAIN DE NUIT

La ligne de chemin de fer est délaissée au profit d’un réseau routier aujourd’hui saturé. Si nous n’agissons pas, les travaux, devenus obligatoires pour sa pérennité, vont couper les Haute-Alpes du reste du monde pendant toute l’année 2021.

Ensemble, nous voulons réussir à faire rouler plus de trains sur la ligne déjà rénovée et sous-utilisée depuis plusieurs années. Cela passe par le maintien du train de nuit qui, contrairement aux affirmations de SNCF Réseau, pourrait rouler en 2021 en passant par le sud de la ligne (Pertuis / Cavaillon).

En plus d’être une alternative aux cars de remplacement pour Paris, cela répondrait à un besoin vital des voyageurs !

Cette partie de la ligne voit chaque jour circuler des trains de FRET. En plus de résoudre le problème du train de nuit, y faire rouler des trains de voyageurs permettrait  de réduire la pression des circulations entre Aix et Marseille.

Pour répondre aux besoins des haut-alpins et des voyageurs désirant venir sur notre territoire, il faut également repenser les correspondances en gare de Valence, Grenoble et Marseille.

Si vous aussi, vous êtes fans

du train de nuit, laisser nous un petit mot par ici !

VOTRE AVIS

COMPTE

toujours

pour

nous !

Merci pour votre envoi !

Femme avec ordinateur

  EN LOCAL 

TRAJETS DOMICILE / TRAVAIL

2/3 des travailleurs du département travaillent hors de leur commune de résidence, plus de 64% d’entre eux se déplacent en voiture. En résulte un réseau routier largement surchargé à toute heure de la journée et l’obligation pour les municipalités de créer de nombreuses places de stationnement qui ne suffisent pas à absorber l’intégralité du parc automobile.

De nombreuses entreprises se voient obligées de s’acquitter des frais de stationnement de leurs salarié.e.s qu’elles remplaceraient volontiers par une participation aux frais de transports en commun.

Dans le périmètre de Marseille, la proposition de mettre en place des trajets domicile / travail en train, d’abord contestée, est aujourd’hui victime de son succès. L’offre s’agrandit régulièrement pour répondre à la demande croissante des travailleur.se.s.